Bague or par Helene Courtaigne Delalande
Helene Courtaigne Delalande



TOUS MODÈLES DÉPOSÉS - COPYRIGHT 2002
HÉLÈNE COURTAIGNE DELALANDE
Crédits photos bijoux: Jean-Claude GÖTTING
Réal. du site: Frédéric JEAN
EX-FILLE DE PUB, Hélène Courtaigne Delalande assure avec talent pendant près de dix ans la direction artistique de grandes marques (Phas, Vichy, Helena Rubinstein…) dans l’une des plus importantes agences parisiennes de publicité. En 1990, Elle quitte cet univers pour explorer une nouvelle voie qui la passionne depuis longtemps : la création de bijoux. Elle fait ses premiers pas en joaillerie grâce à une technique et un savoir-faire qui lui ont été patiemment enseignés, et obtient parallèlement le diplôme de gemmologiste à l’I.N.G. de Paris. Rapidement, son style s’affine et s’affirme.

Mêlant avec art l’or mat et l’or brillant, Hélène donne au travail du métal une importance habituellement négligée, faisant de ses bijoux de véritables sculptures qui portent la marque d’un style puissant et identifiable. Intuitive et passionnée par les pierres, elle choisit des harmonies inhabituelles proche de la rupture et utilise des gemmes peu exploitées (spessartites, tsavorites, iolites, morganites, rubélites, tanzanites…). Elle façonne elle-même ses créations dans son atelier et abandonne règle et compas pour laisser sa main et son œil recréer d'étranges symétries.

Cette « patte » si particulière lui a valu d’être choisie par De Beers pour créer une des bagues de la série « Trilogy », de concevoir et réaliser pour le Comité français du Parfum le trophée du « Prix Jasmin 2003 » et plus récemment d’être récompensée par le Prix du Public au Salon des Joailliers Créateurs 2004. En 2005, Hélène est remarquée par Guerlain. Elle dessine la nouvelle ligne Issima, qui sort en septembre 2007 à l’occasion du lancement de Success Futur. En 2006, elle est nominée aux « Talents du luxe et de la création ».